Fin de l'occupation d'un siège de Limagrain

Une lecture le temps d'une pause café
Répondre
Avatar du membre
Marc
Administrateur
Administrateur
Messages : 4698
Enregistré le : dimanche 31 août 2003, 08:13
Catégorie : Artisan retraité(e)
Localisation : 50°25'31.50"N 6° 1'59.57"E
A remercié : 84 fois
A été remercié : 341 fois
Sexe :
Zodiac : Sagittaire
Âge : 66

Fin de l'occupation d'un siège de Limagrain

Message par Marc » dimanche 22 mai 2016, 08:29

Image
La coopérative agricole Limagrain (de la plaine de Limagne près de Clermont-Ferrand) est devenue un des majors de l'industrie semencière.
Certainement la plus grande entreprise française du secteur, au point d'avoir repris dans son giron des entreprises renommées qui vont de la semence à la boulange.
Pour la semence, ils ont repris la firme Vilmorin en 1975.
Pour les produits améliorants, ils ont LCI (=Limagrain Céréales Ingrédients), 110.000.000 € de C.A. répartis sur 6 sites.
Pour la boulangerie, ils ont racheté en 1995 la boulangerie industrielle Jacquet
Cette firme -Limagrain- au chiffre d'affaires de plus de 2 Milliards d’euros est présente dans 42 pays et compte près de 9 000 collaborateurs.
Elle couvre donc, tous les secteurs d'activités de la sélection à la cuisson.

Ce géant de l'agro-alimentaire est considéré comme le quatrième groupe semencier au Monde (après Monsanto, Syngenta et Dupont de Nemours -Pionner) et il a les dents longues, jugez plutôt.
Il a placé ses cadres et anciens cadres à tous les lieux de décisions de politiques publiques concernant les semences.
Au GNIS, l'interprofessionnelle des semenciers français, à l' Union Française des Semenciers, au Service Officiel de Contrôle des semences, au GEVES (Groupe d'Etude et de contrôle des Variétés Et Semences), au C.T.P.S. (Comité Technique Permanent de la Sélection), sans oublier trois représentants,au comité Economique, Ethique et Social CEES du HCB -Haut Conseil des Biotechnologies- qui a déjà fait parler de lui ces derniers temps de par la démission de 7 réprésentants de la société civile.
Plus de commentaires au post consacré ici dans l'actu B.N. de mars
En effet, ce conseil devait donner un avis concernant ce que d'aucuns appellent les "Nouvelles biotechnologies" et les autres "des OGM cachés", qui entreront dans nos assiettes, mais pas sous l'étiquette OGM, puisque c'est cette décision et la manière de la prendre qui a créé la dissension.
Pour Limagrain, la cis-genèse, la mutagenèse n'est pas du trifouillage génétique de notre alimentation.
Image Vous savez maintenant pourquoi pendant quelques jours, un site de Limagrain dans la Drôme a été occupé.

Suite...

Communiqué de la Confédération Paysanne
Image

Une information a diffuser > BN © Boulangerie Net


Bon pain
Marc

Répondre