|
Moulins de Chars
Compagnon
EASYBOX
Boulangerie.NET
Le portail des artisans
Connexion
Interim Co
Panessiel
Rubaco-Etiquette


Connexion avec un réseau social:

Messagepar Lionel le Lundi 11 Fév 2013, 12:13 Sujet du message: Quel avenir pour nos entreprises ?

Vu la conjoncture sur 10 ans voir plus, la raréfaction du pétrole, le réveil de la chine et de l'arabie saoudite...
L'homme de la pampa, parfois rude mais toujours courtois...
Homme Avatar de l’utilisateur
Lionel
Modérateur
Modérateur
 
Âge: 43 ans - poissons poissons
Messages: 11373
Recettes: 0
Enregistré le: Mercredi 03 Sep 2003, 18:19
Localisation: 48°53'19.78"N 2°12'46.49"E
Pays: France (fr)
Catégorie: Artisan en activité
Macarons: 6,609.00
Firefox: Firefox 
Point de réputation: 108
A remercié: 68 fois
A été remercié: 81 fois

Messagepar caramel35 le Lundi 11 Fév 2013, 13:05 Sujet du message: Re: Quel avenir pour nos entreprises ?

c est sur que quand tu vois toute les usines qui delocalisent et la motivation de certains à travailler, ca fait peur
j ai 31 ans et je prefere pas trop y penser car j ai encore un bout à faire
Homme Avatar de l’utilisateur
caramel35
Membre fidèle
Membre fidèle
 
Âge: 35 ans
Messages: 314
Recettes: 0
Enregistré le: Vendredi 29 Avr 2011, 18:17
Pays: France (fr)
Catégorie: Artisan en activité
Macarons: 1,841.00
Point de réputation: 5
A remercié: 1 fois
A été remercié: 18 fois

Messagepar Leroidek le Lundi 11 Fév 2013, 16:10 Sujet du message: Re: Quel avenir pour nos entreprises ?

Pour en savoir un peu plus sur le pic pétrolier et votre avenir :

La vidéo complète du colloque sur le Peak-POil (3h20), au parlement européen (15 November 2012).

Facture énergétique européenne : 100 milliards d'€ en 2000, 500 milliards d'€ en 2011 !
Deficit des importations énergétiques Françaises : 69 milliards d'€ en 2012 !

Les 2 interventions les plus intéressantes sont celles de Benoît Thévard et Matthieu Auzanneau sur le PO pur beurre, dans les 40 premières minutes.
Et excellente intervention d'Y. Cochet, vers 2h40.

A voir absolument, même si ce doit être en plusieurs fois.

Ne passez pas à côte des explications très simplement exposées du pourquoi de vos difficultés actuels et futures.
Problèmes de personnels en pâtisserie ?
Vous cherchez un extra pour un jour ou plus, ou en remplacement ?
Sur l'Île de France.

Contactez moi en MP.
Homme Avatar de l’utilisateur
Leroidek
Membre confirmé
Membre confirmé
 
Âge: 56 ans
Messages: 712
Recettes: 0
Enregistré le: Jeudi 14 Oct 2010, 22:41
Pays: France (fr)
Macarons: 1,273.00
Point de réputation: 56
A remercié: 1 fois
A été remercié: 55 fois

Messagepar Picola le Mardi 12 Fév 2013, 21:47 Sujet du message: Re: Quel avenir pour nos entreprises ?

Leroidek a écrit:Pour en savoir un peu plus sur le pic pétrolier et votre avenir :

La vidéo complète du colloque sur le Peak-POil (3h20), au parlement européen (15 November 2012).

- Je n'ai pas encore pu visionner ta video, j'y reviendrai donc plus tard mais en attendant voici un extrait du compte-rendu de M. Jean-Marc Jancovici (1) sur ce sujet présenté à l'Assemblée Nationale ce 6 février dernier, il y a quelques jours donc :
La production mondiale ne dépend que de l’énergie disponible. Toute contrainte sur le volume de l’énergie – et non sur son prix – se répercute sur le PIB.
MM. Nicolas Sarkozy et François Hollande se sont trompés : en annonçant la progression du pouvoir d’achat en 2007 pour le premier, en prédisant la reprise de la croissance en 2012 pour le second, ils pensaient que leur volonté pouvait prévaloir sur la physique. Dorénavant, l’Europe ne connaîtra plus de croissance : son cycle économique est appelé à reposer sur l’alternance d’une année de récession suivie d’un faible rebond.
La croissance continue ne reviendra plus, car l’approvisionnement énergétique de l’Europe est déjà restreint : le gaz et le pétrole fournissent les deux tiers de la consommation énergétique européenne. Ainsi, tout plan prévoyant de nouvelles dépenses financées par un surplus de croissance échouera.
L’avenir doit être pensé dans un environnement sans croissance.

http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/cr-dvp/12-13/c1213034.pdf

- Le moins que l'on puisse dire est qu'il n'est pas très optimiste pour le futur de la croissance européenne et française en particulier.

(1) Jean-Marc Jancovici, né en 1962, est un ingénieur français diplômé de l'École polytechnique et de Télécom, qui s'est spécialisé dans la thématique énergie-climat. Il est consultant, enseignant, conférencier, auteur de livres et chroniqueur. Il est connu pour son travail de sensibilisation et de vulgarisation sur le changement climatique et la crise énergétique.
Homme Avatar de l’utilisateur
Picola
Administrateur
Administrateur
 
Âge: 70 ans - sagittaire sagittaire
Messages: 6849
Recettes: 0
Enregistré le: Lundi 15 Sep 2003, 17:31
Localisation: 38°42'47.00 N - 9º26'17.73 W
Pays: Portugal (pt)
Catégorie: Artisan en activité
Macarons: 12,190.00
Explorer: Explorer 
Point de réputation: 65
A remercié: 0 fois
A été remercié: 5 fois

Messagepar Leroidek le Mardi 12 Fév 2013, 22:46 Sujet du message: Re: Quel avenir pour nos entreprises ?

Picola a écrit:Le moins que l'on puisse dire est qu'il n'est pas très optimiste pour le futur de la croissance européenne et française en particulier.
Il faut une bonne dose d'insouciance pour être optimiste sur le croissance mondiale. L'énergie est la monnaie d'échange de la vie et l'unité de transformation du monde, toutes contraintes sur les approvisionnements énergétiques se révèlent une contrainte sur la vie et sur l'économie.

Avec moins d'énergie plus cher la croissance s'effondre et c'est la croissance qui permet de payer les intérêts du système argent/dette qui mène le monde.

En micro économie pour un boulanger l'équation est simple (les chiffres sont faut, juste pour l'illustration et donner la mesure) :

- J’achète une boulangerie 200 k€ (+20 k€ de frais), avec un crédit de 170 k€ de capital, plus 50 k€ d’intérêts sur 7 ans.
- Pour pouvoir m'en sortir il ne faut une croissance du CA tout les ans :
de 3 % pour l'inflation
+ 2 % pour la masse salariale
+ 5 % pour les frais financiers d’acquisition (seulement sur la première année, mais sans que cela baisse par la suite)
+ 3 % pour les augmentations de charges sur le chiffre d'affaire de type RSI ou URSAFF.
+ 1 % pour l'énergie consommées
+ 1 % pour le loyer
Les pourcentages s'additionnent, mais diront 15/16 % l'année 1, puis 10 à 11 % pour les année 2 à 7, juste pour avoir la tête hors de l'eau et sans augmentation de la fiscalité. Et encore je ne compte pas la rémunération du capital apporté en cash, sinon se serait encore 1 % de plus.
En dessous de ces progressions de CA, je suis en faillite en moins de 3 ans.

Pas simple dans un pays comme la France qui va faire au mieux 00 % de "croissance dans les 7 prochaines années.

Pour info : le pic d'énergie primaire total par tête d'humain mondial est passé depuis 1979, ça ne vous rappel rien.
Problèmes de personnels en pâtisserie ?
Vous cherchez un extra pour un jour ou plus, ou en remplacement ?
Sur l'Île de France.

Contactez moi en MP.
Homme Avatar de l’utilisateur
Leroidek
Membre confirmé
Membre confirmé
 
Âge: 56 ans
Messages: 712
Recettes: 0
Enregistré le: Jeudi 14 Oct 2010, 22:41
Pays: France (fr)
Macarons: 1,273.00
Point de réputation: 56
A remercié: 1 fois
A été remercié: 55 fois

Messagepar Picola le Mercredi 13 Fév 2013, 08:35 Sujet du message: Re: Quel avenir pour nos entreprises ?

Leroidek a écrit:- J’achète une boulangerie 200 k€ (+20 k€ de frais), avec un crédit de 170 k€ de capital, plus 50 k€ d’intérêts sur 7 ans.
- Pour pouvoir m'en sortir il ne faut une croissance du CA tout les ans :
de 3 % pour l'inflation
+ 2 % pour la masse salariale
+ 5 % pour les frais financiers d’acquisition (seulement sur la première année, mais sans que cela baisse par la suite)
+ 3 % pour les augmentations de charges sur le chiffre d'affaire de type RSI ou URSAFF.
+ 1 % pour l'énergie consommées
+ 1 % pour le loyer
Les pourcentages s'additionnent, mais diront 15/16 % l'année 1, puis 10 à 11 % pour les année 2 à 7, juste pour avoir la tête hors de l'eau et sans augmentation de la fiscalité. Et encore je ne compte pas la rémunération du capital apporté en cash, sinon se serait encore 1 % de plus.
En dessous de ces progressions de CA, je suis en faillite en moins de 3 ans.

- Votre raisonnement est FAUX !
- Les charges s'additionnent en valeurs, c'est vrai, mais pas en pourcentages !
- La masse salariale augmente, les autres frais aussi, mais c'est tout cela qui constitue votre inflation de 3% !
- Vos charges n'augmentent donc que de 3% par an en moyenne et vous pouvez compenser cela par une augmentation de votre CA, soit en augmentant vos prix, en augmentant votre production, en réduisant vos charges, etc, etc...
Homme Avatar de l’utilisateur
Picola
Administrateur
Administrateur
 
Âge: 70 ans - sagittaire sagittaire
Messages: 6849
Recettes: 0
Enregistré le: Lundi 15 Sep 2003, 17:31
Localisation: 38°42'47.00 N - 9º26'17.73 W
Pays: Portugal (pt)
Catégorie: Artisan en activité
Macarons: 12,190.00
Explorer: Explorer 
Point de réputation: 65
A remercié: 0 fois
A été remercié: 5 fois

Messagepar Lionel le Mercredi 13 Fév 2013, 09:06 Sujet du message: Re: Quel avenir pour nos entreprises ?

Oui je trouve que ce serait beaucoup demander à une entreprise que d'augmenter d'autant de % sous réserve de faire faillite. Je connais beaucoup de boulangers qui ne font pas cette croissance et qui s'en sortent (très) bien. C'est sur qu'en ce moment ils n'augmentent même pas de 2 ou 3 % (l'inflation) ou pas du tout mais ils tiennent quand même la tête hors de l'eau après il y a ceux qui baissent comme moi. J'ai baissé autant car ma clientèle était bien différente d'une boulangerie classique et j'ai perdu jusqu'à 40 % de mon chiffre donc là il faut avoir le moral, de l'imagination et serrer les fesses. Heureusement pour moi tout s'est bien finie. L'avantage d'une boulangerie c'est qu'elle à beaucoup de petits clients ce qui fait que tous ne prenent pas forcément la décision de réduire ou arrêter leurs achats dans leur boulangerie alors que quand vous avez de gros clients si un ou deux s'en vont c'est le drame.
L'homme de la pampa, parfois rude mais toujours courtois...
Homme Avatar de l’utilisateur
Lionel
Modérateur
Modérateur
 
Âge: 43 ans - poissons poissons
Messages: 11373
Recettes: 0
Enregistré le: Mercredi 03 Sep 2003, 18:19
Localisation: 48°53'19.78"N 2°12'46.49"E
Pays: France (fr)
Catégorie: Artisan en activité
Macarons: 6,609.00
Firefox: Firefox 
Point de réputation: 108
A remercié: 68 fois
A été remercié: 81 fois

Messagepar Leroidek le Mercredi 13 Fév 2013, 09:24 Sujet du message: Re: Quel avenir pour nos entreprises ?

Picola a écrit:- Votre raisonnement est FAUX !
C'est bien possible, mais vous devriez y réfléchir une seconde fois et bien considérer que c'est dans le cas d'une mise en route, pas pour une affaire bien établie de longue date sans crédit d’installation.

Pour savoir si c'est vrai ou faux, on verra dans 3 ans.
Problèmes de personnels en pâtisserie ?
Vous cherchez un extra pour un jour ou plus, ou en remplacement ?
Sur l'Île de France.

Contactez moi en MP.
Homme Avatar de l’utilisateur
Leroidek
Membre confirmé
Membre confirmé
 
Âge: 56 ans
Messages: 712
Recettes: 0
Enregistré le: Jeudi 14 Oct 2010, 22:41
Pays: France (fr)
Macarons: 1,273.00
Point de réputation: 56
A remercié: 1 fois
A été remercié: 55 fois

Messagepar Reivilo le Mercredi 13 Fév 2013, 09:37 Sujet du message: Re: Quel avenir pour nos entreprises ?

phyvette (leroidek) ça fait des années (peut être 6 ans déjà) que vous dites qu'il ne faut pas s'installer, qu'il ne faut pas investir dans l'immobilier, ne pas acheter de maison... Faudrait peut être consuler un psy à force de broyer du noir comme ça.

J'ai tilté l'autre coup quand quelqu'un vous l'a dit. Même discours alarmiste depuis quelques années sur un autre forum. Vous en avez pas marre?
« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec on atterrit dans les étoiles », Oscar Wilde
Boulangerie vendue!
En mode je profite de ma famille. : )
Homme Avatar de l’utilisateur
Reivilo
Animateur
Animateur
 
Âge: 29 ans
Messages: 5864
Recettes: 0
Enregistré le: Mardi 27 Jan 2009, 18:07
Pays: France (fr)
Catégorie: Artisan en activité
Macarons: 52,946.00
Point de réputation: 88
A remercié: 95 fois
A été remercié: 170 fois

Messagepar Picola le Mercredi 13 Fév 2013, 19:59 Sujet du message: Re: Quel avenir pour nos entreprises ?

Leroidek a écrit:C'est bien possible, mais vous devriez y réfléchir une seconde fois et bien considérer que c'est dans le cas d'une mise en route, pas pour une affaire bien établie de longue date sans crédit d’installation.

Pour savoir si c'est vrai ou faux, on verra dans 3 ans.

Leroidek, je comprends que vous n'avez pas bien lu ou compris mon message ?
Ce qui est faux dans votre raisonnement c'est que les pourcentages ne s'additionnent pas.
Si la farine augmente de 3%, le beurre de 3%, les oeufs de 3%, le lait de 3%, vos matières premières auront augmenté de 3% et non pas de 3% + 3% + 3% + 3%= 12%. Vous comprenez cela ?

Qu'il s'agisse d'un début d'activité ne change rien à la chose. Si vous démarrez une nouvelle activité, vous aurez tous les coûts d'installation en plus des charges de fonctionnement. Et si, en plus, vous empruntez pour vous installer ce sera encore plus compliqué les premières années, surtout en période de crise comme maintenant, alors que les banques ne prêtent plus, mais ça c'est vrai pour tout le monde.

Cela n'a rien à voir avec le pic de la production pétrolière. Que le coût des énergies continuera à augmenter avec le temps, c'est inévitable mais ce n'est pas cela le plus inquiétant car on est tous dans le même bateau...
Homme Avatar de l’utilisateur
Picola
Administrateur
Administrateur
 
Âge: 70 ans - sagittaire sagittaire
Messages: 6849
Recettes: 0
Enregistré le: Lundi 15 Sep 2003, 17:31
Localisation: 38°42'47.00 N - 9º26'17.73 W
Pays: Portugal (pt)
Catégorie: Artisan en activité
Macarons: 12,190.00
Explorer: Explorer 
Point de réputation: 65
A remercié: 0 fois
A été remercié: 5 fois

Suivante

Retourner vers L'artisanat

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

 
  • Messages en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message
foodnchefs
Plastiquette point com
PUB
Publicité
Moulins de Cherisy

Boulangerie NetBoulangerie Net

Contact - Présentation - Edition SASU BN ©
Ascraeus - PhpBB-fr - SiteParc

Le flux des actualités Boulangerie NetBoulangerie Net sur FacebookBoulangerie Net sur TwitterBoulangerie Net Channel sur Youtube