|
Moulins de Chars
Compagnon
EASYBOX
Boulangerie.NET
Le portail des artisans
Connexion
Interim Co
Panessiel
Rubaco-Etiquette


Connexion avec un réseau social:

Messagepar DOUDOU86 le Jeudi 15 Mar 2012, 23:39 Sujet du message: Reconversion

Bonjour à tous,

Cadre commercial en grande distribution depuis maintenant 13 ans sur la fonction de chef de rayons, je commence aujourd'hui à en avoir plus que fait le tour de ce métier, et j'éprouve l'envie d'évoluer sur un nouveau projet professionnel.

Depuis toujours, attiré et séduit par le terroir, l'authenticité, les produits et fournisseurs locaux, l'idée de me mettre à mon compte sur un métier authentique fait petit à petit son chemin, et je dois dire que les métiers de la boulangerie-pâtisserie artisanale m'attire énormément.

C'est en naviguant sur le net à la recherche d'infos que je suis tombé sur votre site. Et en décidant de m'y inscrire j'ai eu la joie de tomber sur une masse énorme d'informations, et à la lecture des forums de trouver les réponses à mes questions.

Mon projet le voici :
J'envisage dans un premier temps une formation d'un an en CAP boulangerie et CAP Patisserie certainement à l'INBP de Rouen financé via un Fongecif.
Puis un passage chez un voir deux patrons pendant deux ans afin de parfaire ma formation, l'objectif étant de me mettre à mon compte d'ici 3 ans.

Afin d'avancer dans ma réflexion, je compte profiter des portes ouvertes mises en place cette semaine par les boulangers, CFA et CMA de mon département : la Vienne en Poitou Charentes!

Parallèlement à cela, je me suis abonné via internet à un site professionnel de vente d'affaires (michelsimond.fr), qui permet d'avoir accès aux affaires mises en vente, ainsi qu'à un "mini" compte de résultat des affaires et ainsi avoir un léger aperçu de l'investissement que cela représente et du niveau de rentabilité attendu.

Pour autant, j'ai encore un bon nombre de questions qui subsistent sans réponse et j'ai donc besoin de vos lumières!

En effet, j'envisage de me lancer seul dans la gestion de la boutique, mon épouse me soutiendra dans le financement mais restera dans sa branche professionnelle qui n' a rien à voir avec l'artisanat
Donc 1ère question :
Quid de l'organisation professionelle et structurelle?
J'envisage d'investir dans une affaire réalisant dans les 300 000 à 350 000€ CA afin d'être à l'aise structurellement. J'ai bien retenu le ratio 75 000€ de CA/collaborateur, ce qui représente 3 à 4 collaborateurs : 1 boulanger, 1 patissier et 2 vendeuses à la louche

2ème question : quid de l'organisation de production?
J'ai l'habitude de par mon job actuel de faire du terrain, de faire des heures,d'embaucher tôt, de finir tard, de bosser toute la nuit, maintenant je suis(personnellemement) plus du soir que du matin, quelle organisation choisir?
J'ai lu que les chambres de pousse permettaient de ralentir la fermentation et ainsi d'apporter des solutions de confort, qu'en est-il vraiment?

3ème question : quid de la rentabilité et des charges?
Si j'ai bien compris, un artisan est soumis au RSI. Le site rsi.fr indique que c'est à partir des revenus professionnels déclarés que se fait le calcul des charges dues. Comment se calcule le revenu professionnel?
Cela correspond-il à EBE - remboursement de crédit- amortissement? J'ai beaucoup de mal à trouver la réponse exacte.

Voici en quelques clics quelques questions,
ne vous inquiétez pas, il y en aura d'autres....

Merci de vos réponses,

Dans l'attente de vous lire.

Bien Cordialement

DOUDOU86
Homme Avatar de l’utilisateur
DOUDOU86
Nouveau membre
Nouveau membre
 
Âge: 43 ans
Messages: 5
Recettes: 0
Enregistré le: Jeudi 08 Mar 2012, 23:39
Pays: France (fr)
Macarons: 284.00
Point de réputation: 0
A remercié: 1 fois
A été remercié: 1 fois

Messagepar Bidou le Vendredi 16 Mar 2012, 07:00 Sujet du message: Re: Reconversion

DOUDOU86 a écrit:Bonjour à tous,

Cadre commercial en grande distribution depuis maintenant 13 ans sur la fonction de chef de rayons, je commence aujourd'hui à en avoir plus que fait le tour de ce métier, et j'éprouve l'envie d'évoluer sur un nouveau projet professionnel.

Depuis toujours, attiré et séduit par le terroir, l'authenticité, les produits et fournisseurs locaux, l'idée de me mettre à mon compte sur un métier authentique fait petit à petit son chemin, et je dois dire que les métiers de la boulangerie-pâtisserie artisanale m'attire énormément.

C'est en naviguant sur le net à la recherche d'infos que je suis tombé sur votre site. Et en décidant de m'y inscrire j'ai eu la joie de tomber sur une masse énorme d'informations, et à la lecture des forums de trouver les réponses à mes questions.

Mon projet le voici :
J'envisage dans un premier temps une formation d'un an en CAP boulangerie et CAP Patisserie certainement à l'INBP de Rouen financé via un Fongecif.
Puis un passage chez un voir deux patrons pendant deux ans afin de parfaire ma formation, l'objectif étant de me mettre à mon compte d'ici 3 ans.

Afin d'avancer dans ma réflexion, je compte profiter des portes ouvertes mises en place cette semaine par les boulangers, CFA et CMA de mon département : la Vienne en Poitou Charentes!

Parallèlement à cela, je me suis abonné via internet à un site professionnel de vente d'affaires (michelsimond.fr), qui permet d'avoir accès aux affaires mises en vente, ainsi qu'à un "mini" compte de résultat des affaires et ainsi avoir un léger aperçu de l'investissement que cela représente et du niveau de rentabilité attendu.

Pour autant, j'ai encore un bon nombre de questions qui subsistent sans réponse et j'ai donc besoin de vos lumières!

En effet, j'envisage de me lancer seul dans la gestion de la boutique, mon épouse me soutiendra dans le financement mais restera dans sa branche professionnelle qui n' a rien à voir avec l'artisanat
Donc 1ère question :
Quid de l'organisation professionelle et structurelle?
J'envisage d'investir dans une affaire réalisant dans les 300 000 à 350 000€ CA afin d'être à l'aise structurellement. J'ai bien retenu le ratio 75 000€ de CA/collaborateur, ce qui représente 3 à 4 collaborateurs : 1 boulanger, 1 patissier et 2 vendeuses à la louche

2ème question : quid de l'organisation de production?
J'ai l'habitude de par mon job actuel de faire du terrain, de faire des heures,d'embaucher tôt, de finir tard, de bosser toute la nuit, maintenant je suis(personnellemement) plus du soir que du matin, quelle organisation choisir?
J'ai lu que les chambres de pousse permettaient de ralentir la fermentation et ainsi d'apporter des solutions de confort, qu'en est-il vraiment?

3ème question : quid de la rentabilité et des charges?
Si j'ai bien compris, un artisan est soumis au RSI. Le site rsi.fr indique que c'est à partir des revenus professionnels déclarés que se fait le calcul des charges dues. Comment se calcule le revenu professionnel?
Cela correspond-il à EBE - remboursement de crédit- amortissement? J'ai beaucoup de mal à trouver la réponse exacte.

Voici en quelques clics quelques questions,
ne vous inquiétez pas, il y en aura d'autres....

Merci de vos réponses,

Dans l'attente de vous lire.

Bien Cordialement

DOUDOU86

Pour repondre en partie:
Les chambres de pousse ont 2 avantages.
le 1er, elles te permettent de commencer plus tard la nuit, puisque tu faits ta production la veille et qu'elle va pousser tranquillement toute la nuit. Quand tu arrives le matin, ton pain est pousse et pres a cuire.
le 2eime, ton pain a le temps de pousser tranquillement, ce qui augmente la saveur, contrairement au pain fait en direct.
Pour le RSI, attention, une affaire mal geree, fait que l'on paie tres cher.
Le calcul du RSI est fait sur le resultat: = total des recettes - total des depenses et amortissements = ( benefice ) et pas sur l'EBE.
Ton projet me semble serieux dans ta vision de realiser ton reve.
N'hesites pas poser des questions sur ce forum, c'est une source ( un fleuve ) d'informations.
Homme Avatar de l’utilisateur
Bidou
Membres supporters
Membres supporters
 
Âge: 53 ans - gemeaux gemeaux
Messages: 1477
Recettes: 0
Enregistré le: Vendredi 22 Déc 2006, 07:16
Localisation: Lot et Garonne
Pays: France (fr)
Catégorie: Artisan en activité
Macarons: 6,562.00
Point de réputation: 30
A remercié: 42 fois
A été remercié: 68 fois

Messagepar Mike93100 le Dimanche 01 Avr 2012, 20:43 Sujet du message: Re: Reconversion

Bonjour,

Beau projet :-) j’ai le même, mais avec un poil d’avance j’ai le CAP depuis l’an dernier.
Permets moi donc quelques conseils sur mon vécu.

1) Ne compte pas sur le fongecif. Tu as l’air d’avoir un certain niveau d’étude. Lors de la réception du refus pour ma demande de fongecif (et celle de mes collègues de formation), il est explicitement écrit que c’est à destination des pas ou peu diplômés et n’ayant pas une super situation leur permettant de payer la formation (pour moi bac+5 et belle situation = refus, quelque part c’est un peu logique).

2) Prend plutot une formation adulte sur 1 an et non sur 4 mois, comme moi. Elles sont très bien, mais pour la recherche d’un emploi, tu vas être confronté à un mur de doute des professionnels.

3) Démissionne avant ta formation, pour la même raison, en effet moi j’ai fait la formation en CIF, puis négocier après ma rupture conventionnelle. Ce qui m’a fait « libéré » en janvier 2012, soit quelques temps sans pratiquer. Là encore, le mur.

4) Choisit ton stage, là où tu, potentiellement, pourras confirmer ta formation avec un 1er emploi, toujours pour les mêmes raisons. Personnellement j’ai choisi un petit boulanger afin de voir le maximum de chose et l’ensemble du fonctionnement d’une boulangerie. Il aurait bien souhaité me garder, car ça passait bien, mais il ne pouvait se le permettre. Et pourtant, niveau salaire je m’en foutais car pour moi, il s’agit d’assimiler au maximum.

J’ai 40 ans, tu en as 48, tu seras donc confronté aux mêmes soucis.
Et le plus drôle, on vise la même région, et oui en tant que parisien d’adoption, je regarde aussi mon pays d’origine.

Etrangement, la formation, si tu accroches à ce métier, est « assez » simple. Parler et échanger avec les personnes de ce métier (Meunier, Boulanger) est simple aussi, par contre trouver un poste de débutant à 40 balais, c'est dur.
C’est d’autant plus étrange, que nous sommes en généralement ultra motivés et peu regardant sur le salaire et les horaires car il s’agit pour nous de passer 1 à 2 ans à assimiler au maximum les compétences de nos « ainés », tout en leur fournissant un travail qu’on souhaite faire au mieux.

Tout en continuant mes recherches de travail, je m’oriente donc de plus en plus sur une reprise de fond plus tôt que prévu en m’appuyant sur mes salariés (un peu comme l’expliquait Vasseur du « Pain et des Idées, c'est cependant un risque supplémentaire).

La motivation est importante dans un projet comme celui-ci. Ne jamais laché.
Profite de ta formation pour être sur que c’est ce que tu souhaites réellement faire.
Perso, je me demande pourquoi j’ai pas fait ça plus tôt :-) :-)
Homme Avatar de l’utilisateur
Mike93100
Nouveau membre
Nouveau membre
 
Âge: 45 ans - vierge vierge
Messages: 4
Recettes: 0
Enregistré le: Jeudi 14 Juil 2011, 12:34
Pays: France (fr)
Catégorie: Autres
Macarons: 127.00
Safari: Safari 
Point de réputation: 0
A remercié: 0 fois
A été remercié: 0 fois


Retourner vers L'artisanat

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

 
  • Messages en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message
foodnchefs
Plastiquette point com
PUB
Publicité
Moulins de Cherisy

Boulangerie NetBoulangerie Net

Contact - Présentation - Edition SASU BN ©
Ascraeus - PhpBB-fr - SiteParc

Le flux des actualités Boulangerie NetBoulangerie Net sur FacebookBoulangerie Net sur TwitterBoulangerie Net Channel sur Youtube